Le facteur le plus important est le papier. Préférence sera donnée à du papier couché brillant car il maximise l'aspect miroir du métal. Un couché satiné peut également être utilisé mais le niveau de brillance du métal sera alors un peu moindre. En cas d'impression sur carton mieux vaut opter pour un carton sulfate car il offre la garantie d'un rendu de qualité. Le type de vernis acrylique utilisé en fin d'impression est également déterminant. Selon le rendu souhaité on optera pour du vernis acrylique brillant ou mat. Un vernis UV total ou sélectif et/ou du pelliculage sont également utilisés pour protéger, renforcer le contraste ou la brillance. Notre plaquette est imprimée sur papier couché satiné avec vernis acrylique brillant. Certaines pages sont également pourvues de pelliculage et vernis uv sélectif.

Certains papiers de création (non couchés) peuvent également être imprimés en métal à froid. Ceux-ci sont souvent utilisés en carterie et emballage.

La marche à suivre est expliquée dans le document "how_to_cold_foil" qu'il vous suffit de nous réclamer. Il nous faut recevoir un PDF haute résolution composé de 4 couleurs (CMJN) + une 5ème couleur correspondant aux zones où du métal est souhaité.

PDF peut être téléchargé via les liens ci-dessous:

Néerlandais : how_to_cold_foil
Français : how_to_cold_foil
Anglais : how_to_cold_foil

Toutes les deux semaines nous réalisons des tests d'impression en conditions réelles et à un tarif très attractif.

Cliquez ici pour prix et informations pratiques

Nous imprimons en grand format (70 × 100). Nous proposons une formule d'impression en amalgame afin que vos "petits dossiers" puissent également être imprimés en coldfoil. A condition d'accepter les quelques contraintes liées à l'amalgame vous pouvez imprimer 500, 1.000, 1.500, 2.000, ... exemplaires à prix très compétitif. 

Cliquez ici pour prix + informations impression en amalgame

Oui et non Le coût d'une impression en metal foil dépend dans une large mesure de 2 facteurs. Le 1er est le nombre de côtés, recto seul ou recto+verso? Notez qu'en cas d'impression 2 faces il faut prévoir un temps de séchage de 12 à 24 heures entre les 2 passages.
Le 2ème facteur est la largeur du ruban métal. Nous utilisons des rubans de 25, 50 ou 100 cm. La largeur du ruban utilisé a une influence directe sur le prix de revient Mieux vaut dès la demande de prix nous communiquer un maximum de détails afin que nous puissions chiffrer au plus juste.

Mettez-nous à contribution sans hésiter, nous regarderons avec vous comment arriver à un résultat optimal.

La dernière presse installée (septembre 2016) permet une récupération du métal (foil) non utilisé. Cette presse équipée du module Vinfoil MFU accepte non seulement des rubans de petite largeur (10 cm), accepte également jusqu’à 4 rouleaux et peut de surcroît faire passer le film 1, 2 ou 3 fois...d'où la possibilité de récupérer (consommer) le métal non utilisé lors du 1er et 2ème passage. Il y a quelques contraintes techniques à prendre en compte mais nous sommes force de proposition. Demandez-nous conseil.

L'un des principaux avantages du metal foil est précisément de pouvoir opter pour une dépose sélective. Les zones peuvent de surcroît être très petite et très détaillées. De nombreux exemples sont présentés dans notre plaquette. Le principe est simple: c'est l'encre "colle' se trouvant dans le 1er groupe d'impression qui va retenir le film métal sur le papier. C'est parce qu'il s'agit d'une encre que le niveau de détail est très fin. Au final le métal est traité comme s'il était une couleur, sans contrainte liée au fait que c'est du film et non de l'encre. Immédiatement après avoir fixé le métal sur le papier ce sont les couleurs (CMJN) qui sont imprimées; puis le vernis acrylique pour terminer.

Oui c'est possible mais c'est peu demandé. Notons par contre qu'imprimer une teinte PMS sur le métal n'est pas justifié. En effet le métal a tendance à modifier quelque peu la teinte donc passer en pantone n'est plus justifié.. Imprimer en PMS sur les zones sans métal peut néanmoins être justifié. Nos presses offset sont des 6 couleurs + vernis (7 groupes) dont les 2 premiers sont dédiés au métal et les 4 suivants à la couleur. On peut donc imprimer 6 couleurs + vernis acrylique dès lors que le coldfoil n'est pas demandé.

Le métal à froid n'est pas spécialement sensible aux rayures. La moindre variation va par contre être perceptible à cause de la réflexion de la lumière sur la surface métallique... Disons que pour une utilisation normale prévoir une protection supplémentaire est superflu si par contre vous pensez que la feuille va faire l'objet de manipulations diverses ou être exposée à de fortes contraintes mieux vaut envisager un pelliculage par exemple.
Notons que diverses protections peuvent être ajoutées: vernis UV total, pelliculage brillant, pelliculage mat, pelliculage structuré, ...
Remarque technique: le pelliculage vient toujours en dernier lieu, le métal se trouve donc toujours sous le pelliculage.

Il est possible d'appliquer une feuille froide sur un nombre limité de papiers non couchés. Demandez nos conseils et exemples.

L'impression d'enveloppes n'est possible qu'en production. Les feuilles d’impression sont imprimées avec une feuille à froid en ligne puis transformées en enveloppes. Cette méthode est particulièrement intéressante pour les grandes séries.

Oui. Le standard et le plus utilisé est le film argent. C'est une couleur plutôt neutre qui permet l'obtention de quasi toutes les couleurs métalliques, y compris les dorés. C'est tout simplement l'impression de la couleur sur l'argent qui a pour effet de lui donner un aspect métallique. Comme le métal est sélectif il n'y a pas de blanc couvrant à prévoir pour occulter le métal aux endroits où il n'est pas souhaité. Les zones sans métal restent blanches donc aucune concession à faire en terme d'imprimabilité. Les exemples présentés dans notre plaquette sont de bonnes références en terme de possibilités et rendus. Cette plaquette en entièrement réalisée en métal argent + quadri + vernis acrylique brillant Il existe également des films holographiques, le motif «arc-en-ciel» est le plus demandé. Les films holographiques sont plus coûteux car moins demandés et plus techniques.

Merci de nous consulter au préalable pour vérifier le prix et délai d'approvisionnement du film holographique.

Oui, sans problème s'il n'est pas surimprimé.
Comme l’impression se fait par le biais de l'encre «colle» (1er groupe) on peut envisager de tramer le métal. Seuls les points imprimés en encre "colle" retiendront le métal sur le papier. Un exemple est présenté dans notre plaquette. Par contre si vous comptez mettre de la couleur sur le métal mieux vaut ne pas le tramer. De plus la linéature de la trame utilisée pour le métal est nettement plus grossière que celle utilisée pour la couleur.
Si vous avez l'intention de tramer le métal merci de nous soumettre le fichier en amont. Cela peut vous éviter quelques déceptions.

Le métal à froid est surimprimé avec les couleurs quadri ou des PMS. Il s'agit d'encres hybrides qui se comporte tout aussi bien sur les zones avec métal que sur celles qui n'ont pas été métallisées. De plus, déposées sur le métal elle ne vont pas l'occulter mais laisser transparaître son rendu de sorte quà leur tour elles deviennent métalliques. Comme il s'agit d'une impression en 1 seul passage et en séchage conventionnel (IR) un vernis acrylique vient protéger l'impression. Après un séchage de +/- 12 heures, les feuilles imprimées peuvent être manipulées. La vitesse de séchage est directement liée à la quantité d'encre déposée. Sur les zones avec métal la couverture maximale en encre sera de 250%.

Exemple concret

Encre "colle" 100% (5ème couleur) = surface complètement argentée. Après impression sur cette surface argentée: C 100 - M 15 - Y 85 - B 25 = 225% -> couverture en encre OK
Encre "colle" 100% (5ème couleur) = surface complètement argentée. Après l’impression sur cette surface argentée: C 100 - M 90 - Y 85 - B 50 = 325% -> couverture en encre trop importante

Inline Cold Foil est le terme correct en Anglais. Ce terme technique est généralement utilisé dans la littérature technique. D'autres vocables comme marquage à froid, métal à froid, dorure à froid, metal foil ou ecofoil sont également utilisés. De manière générale, le terme "imprimés métalliques" est de plus en plus utilisé.

Oui c'est possible. Si vous le souhaitez vous pouvez également nous fournir le papier ou le carton. Merci par contre de nous consulter au préalable pour éviter tout quiproquo et pouvoir établir la meilleure offre.

Veuillez garder à l'esprit que repasser nos feuilles en machine demande quelques vérifications préalables. Pensez e.a. au séchage, couverture en encre, repérage, déformation du papier, ...

Vous pouvez bien sûr nous confier la prestation complète (métal + couleur). C'est d'ailleurs ce qui se fait dans la toute grosse majorité des cas. L'idée est de vous faire bénéficier du savoir-faire et de prix compétitifs. Comme nous vous livrons des feuille brut de tirage vous restez entièrement maître des opérations pour la suite.

Si vous avez des projets dans ce sens, nous serons heureux d'en discuter avec vous. Nous prendrons le temps d'évoquer tous les aspects afin que vous puissiez prendre une décision en connaissance de cause.

Centre de préférences de la vie privée